LAYERING JAPONAIS sur peau sensible: j’ai testé

J’ai testé le fameux LAYERING Japonais et comme promis sur INSTAGRAM, je partage avec vous mon avis sur cette technique cosmétique qui fait débat. En effet, les opinions divergent. Trop de superpositions, trop riche, trop gras ou absolument formidable… J’ai lu de tout sur le sujet. Comme j’ai tendance à être méfiante concernant ce type d’article (Merci le sponsoring qui fausse tout), j’ai voulu en avoir le coeur net et le tester moi-même. Du coup, ici, vous trouverez mon avis franc et honnête.  J’espère que cela vous aidera dans vos recherches du soin idéal.

LE LAYERING, C’EST QUOI ?

Le Layering (ou superposition de couches) est un rituel de soin quotidien qui a pour but de rendre la peau parfaitement nettoyée, hydratée et protégée. Pour cela, le Layering demande de la rigueur car les 7 étapes doivent être suivies minutieusement avec des produits en rapport avec son type de peau.

POURQUOI DÉBUTER UN LAYERING ?

Dans mon cas, j’ai constaté au détour d’un miroir que j’avais une peau tout simplement horrible. Il faut dire que pour une fois, la pièce était particulièrement bien éclairée par la lumière du jour. Jusqu’à maintenant, le seul endroit où j’avais pu observer ma peau était ma salle bain sans fenêtre et sous un éclairage jaune approximatif. Etant donné que généralement, soit je me maquillais, soit j’allais me coucher, je n’avais pas eu l’occasion de voir l’état réel de ma peau nue à la lumière du jour depuis un bail. Donc là, ça ne pardonne pas. J’ai un peu halluciné devant ma peau terne, pas du tout unie, pleine de rougeurs, saupoudrée de quelques points noirs, sèche sur les joues avec une zone T bien brillante… Et je n’ai que 36 ans, je ne fume plus et je ne bois pas (quelques verres lors de rares soirées).

Une amie m’ayant prêté un livre sur le LAYERING, je l’ai dévoré dans l’espoir d’y trouver LA SOLUTION.

les etapes du layering

LES ÉTAPES DU LAYERING:

  • Étape 1 et 2: Le DOUBLE NETTOYAGE

J’ai très vite compris que ma première erreur venait d’un mauvais nettoyage de ma peau. Je confondais NETTOYAGE et DÉMAQUILLAGE qui sont deux choses totalement différentes. Mais maintenant que je l’ai compris et mis en application, ces 2 étapes me paraissent aujourd’hui indissociables et essentielles.

En fait, le DÉMAQUILLAGE sert à décoller tout le maquillage biensûr mais aussi la pollution, la poussière, la transpiration, la fumée de cigarette par exemple… Le NETTOYAGE, quant à lui, sert à enlever les résidus d’huile et à nettoyer en profondeur.

En profondeur oui, mais surtout en douceur ! Là aussi, j’étais dans l’erreur. Je négligeais le nettoyage de ma peau sensible sans le savoir en le faisant trop rapidement et trop brusquement. Ce qui au final provoquait rougeurs et points noirs. Une peau agressée sécrète du sébum pour se protéger et un surplus provoque des points noirs et des boutons. Bref, je faisais tout de travers. Si la peau n’est pas bien nettoyée, la crème aussi bio, naturelle et sympa soit elle, ne peut pas agir comme elle le doit.

  • Étape 3: La LOTION

J’ai toujours pensé que c’était du marketing, que ça ne servait absolument à rien. Dans mon esprit, la lotion servait à rincer le lait démaquillant. Je trouvais ça superflu dans la mesure où l’eau rince d’autant mieux. Alors pourquoi aujourd’hui je ne saute jamais cette étape ?

L’explication se trouve dans la composition de notre eau potable. Et je ne sais pas pour vous, mais chez moi, elle est BIEN CALCAIRE ! C’était souvent à cause de lui que ma peau tiraillait après le nettoyage. C’est aussi en partie de sa faute, si j’avais des rougeurs disgracieuses sur les joues. La lotion est donc bien utile pour dissoudre ce calcaire qui bouche les pores de la peau mais aussi pour les resserrer, affiner le grain de peau, hydrater… Selon le type de lotion, elle contribue aussi à adoucir, unifier le teint et rééquilibrer la sécrétion de sébum. Bref, elle prépare la peau à accueillir le sérum.

  • Étape 4: Le SÉRUM

Le sérum peut sembler superflu si on pense qu’il n’est là que pour hydrater. Cette fonction étant principalement celle de la CRÈME (étape 6), à quoi sert le sérum ?
En fait, c’est lui le plus important. Il est là pour traiter, prévenir ou booster. En effet, un sérum est une texture fine qui pénètre vite. Ainsi son principe actif y étant plus concentré, il est donc plus efficace que lorsqu’il est noyé dans une crème épaisse.
À vous de choisir celui qui vous correspond le mieux. Vous pouvez aussi alterner les sérums en fonction des besoins de votre peau ou de la journée qui s’annonce. Il en existe pour tous les goûts: anti pollution, calmant, bonne mine à la vitamine C, anti âge, ultra hydratant pour booster l’effet de votre crème…

  • Étape 5: Le CONTOUR DES YEUX

Pendant des années, j’ai lâché le contour des yeux en me disant que là aussi c’était du marketing et que ma crème de jour ferait très bien l’affaire. Alors, je ne peux pas vous dire si mettre du contour aurait donné un meilleur résultat. Mais, ce qui est certain, c’est que la crème de jour ne soigne ni les poches, ni les cernes : j’en suis la preuve vivante ! #GrossesCernesMarronsBonjour !

  • Étape 6: La CRÈME de jour et de nuit

En journée, elle est là pour HYDRATER et PROTÉGER votre peau des agressions extérieures. Pour la nuit, la crème prend alors un effet RÉPARATEUR.

Avec elle, la boucle est bouclée. Certaines japonaises ajoutent une étape supplémentaire : la PROTECTION SOLAIRE.

  • Étape 7: Le BAUME À LÈVRES

C’est un peu la cerise sur le gâteau. Et en même temps, ce serait dommage d’oublier la seule partie du visage qui n’a pas reçu sa petite dose d’hydratation. Les lèvres aussi ont besoin d’être protégé des agressions extérieures. Et si vous vous maquillez, votre rouge à lèvres tiendra bien mieux.

MON AVIS:

Evidemment, j’ai bien conscience que la peau ne peut pas avoir un grain totalement uni, dénué d’imperfections. Tout simplement parce qu’elle est vivante et qu’elle a de nombreuses raisons de réagir: variations de température, stress, cigarettes, mauvaise alimentation, menstruations, fatigue, hormones… Les produits ne faisant pas de miracle, j’ai associé à ce rituel une meilleure hygiène de vie.

Depuis 3 semaines, j’ai stoppé le chocolat noir tous les soirs devant Netflix, je me suis achetée de l’eau en bouteille (pas écolo mais chez moi, ça reste le seul moyen efficace pour que je pense à boire), j’ai repris le jus de citron tous les matins à jeun que j’avais un peu délaissé et SURTOUT j’ai pris la décision de me coucher plus tôt.

UNE PLUS BELLE PEAU ?

Pour être tout à fait honnête : OUI.

Le premier changement est apparu très vite. Ma peau est aussi douce qu’une peau de bébé. C’est hyper agréable.

Au bout de 2 semaines, j’ai trouvé que mon teint était moins terne (merci aussi les bouteilles d’eau). Les anciennes cicatrices « d’éclatage de boutons » (je ne suis pas quelqu’un de patient) se sont atténuées. Mais ce qui est flagrant, c’est mon teint qui est plus uni ! Les rougeurs ont vraiment beaucoup diminué. Elles ont même quasi disparu à certains endroits. Du coup, plus besoin de me maquiller. Et d’ailleurs je n’en ai plus envie. Je vais même aller jusqu’à vous avouer que je ressent une certaine liberté, un soulagement de pouvoir sortir sans fond de teint.

Au bout de 3 semaines, je constate quelque chose de nouveau: ma peau est redevenue souple ! J’avais oublié ce que c’était et c’est très agréable. Du coup, je me dis qu’il y a peut-être d’autres effets sympas à venir. Je vous ferai un point sur les réseaux.

En revanche, les cernes sont toujours là. Mais malheureusement, je pense que c’est trop tard: beaucoup de sommeil en retard, un enfant, le travail, trop de séries sur Netflix jusqu’à pas d’heure et un soin inadapté auront eu raison de mes yeux. Toutefois, j’essaye quand même de rattraper mes bêtises avec une recette trouvée dans le livre d’Elodie-Joy Jaubert « LAYERING, Secret de beauté des japonaises » qui m’a mis le pied à l’étrier et que je vous recommande +++ tellement il est concis et bourré de conseils. Mes yeux restent la seule partie que je maquille encore: juste un correcteur pour contrer la couleur « marronasse », un peu de mascara pour ouvrir le regard et BASTA.

 LE LAYERING, C’EST TROP LONG ! 

Oui, les premiers jours, ça prend du temps. Parce que j’étais hésitante, que je mettais du temps à choisir chaque produit de chaque étape.. Ce rituel, c’est aussi un moment de bien-être. Quelques minutes pour vous faire du bien, vous relaxer. C’est un protocole de soin qui ne doit pas être bâclé. C’est pour ça que je vous conseille de débuter cette routine sur une période de vacances. Vous aurez plus de temps pour vous organiser. Perso, à la fin de ma semaine de vacances, j’étais rodée. Aujourd’hui, je peux faire tout le rituel en 10 min chrono, brossage des dents inclus.

L’HUILE VÉGÉTALE EST ELLE EFFICACE COMME DÉMAQUILLANT ?

Pour ne pas fausser les résultats du Layering avec les éventuels mauvais effets du fond de teint, sachez que je ne me suis maquillée que 2 fois en 3 semaines de rituel. En effet, je le soupçonne d’être en partie responsable de ma vilaine peau. Mais je peux vous assurer que l’huile végétale a très bien fonctionné lors du démaquillage. Même sur le mascara waterproof. Au final, à quoi sert d’utiliser du lait démaquillant à base d’huile alors qu’on peut l’utiliser pure et bénéficier de toutes ses propriétés… Et ceci, sans risque d’ajout nocif pour la santé…

L’HUILE DONNE DES BOUTONS ! 

Et bien NON !! En 3 semaines, pas un seul bouton n’est revenu. Et je dirais même mieux: les quelques points noirs que j’avais sont partis d’eux-même. Certainement grâce à cette répétition de nettoyage matin et soir ? Ou grâce au gommage plus efficace sur ma peau bien nettoyée ? Ou est ce la lotion qui a purifié ma peau ? De plus, je remplace parfois ma crème de nuit par une huile végétale en petite quantité. Et toujours pas de bouton à l’horizon.  Vous pouvez venir vérifier par vous -même sur mes STORY INSTAGRAM 🙂

UNE PROTECTION SOLAIRE PAR DESSUS UNE CRÈME DE JOUR ???

Moi aussi, ça me chiffonne. Tout simplement parce qu’en France, nos crèmes solaires sont souvent hyper grasse, blanche ou huileuse. Alors finir sur ça et ressembler à une tartine de saindoux toute la journée, non merci. Mais j’ai trouvé la solution: soit je met une crème de jour avec un indice de protection SPF 20, soit j’ajoute un trait d’huile solaire SPF 30 à ma crème de jour. Là encore, ce mélange ne m’a apporté aucun bouton, ni aucune réaction déplaisante. Sans doute aussi parce que la crème ET mon huile solaire ont une composition la plus naturelle possible. Je ne m’y risquerais pas avec des produits de soin issus de la pétrochimie…

À QUEL MOMENT FAIRE SON GOMMAGE ET SON MASQUE ?

Juste après le double nettoyage. Suite au gommage et au masque, on reprend à l’étape 3: la lotion pour entre autres dissoudre le calcaire et surtout resserrer les pores de la peau.

QUELS PRODUITS J’UTILISE ?

Cette partie étant un peu longue, je vous fais le point sur les produits que j’ai utilisé sur ces 3 semaines de test et que j’utiliserai encore par la suite dans l’article:

« LAYERING: Ma Routine »

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair. En conclusion, je suis convaincue par cette technique de soin qui donne des résultats plus que satisfaisants. Je vis ce temps de soins comme une vrai transition relaxante vers le sommeil. Et le matin, elle me réveille en douceur. C’est un peu comme un mini spa dans ma salle de bain.

A bientôt

Lili de la Roquette

Infirmière à domicile, maman et épouse épanouie, je suis passionnée par tout ce qui peut rendre le quotidien plus agréable. À travers ce blog, je souhaite partager avec vous mes découvertes bio, mes coups de coeur, mes looks, mes recettes, mes moments de bonheur… Au passage, j’informe mes lecteurs / lectrices d’amour que mes articles sont le fruit d’un long travail d’écriture, photos et recherches si besoin. Je ne prétend pas détenir la vérité et si une information vous paraissait erronée, n’hésitez pas à m’en faire part.

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments
1